Réplique du gisant de Nicolas d'Estouteville (1845)

 

Réplique du gisant de Nicolas d'Estouteville

Collection du musée de l'Histoire de France de Versailles. Château de Pierrefonds. 2018.

 

Le XIXème siècle prend conscience de l’existence d’un patrimoine monumental historique, dont une partie est en train de disparaître sous les coups des spéculateurs, qu’il faut désormais s’attacher à préserver et faire connaître. Le gisant sans son socle est reproduit en plâtre pour les collections du Musée historique de Versailles355, où il côtoie les pièces les plus remarquables des nécropoles royales de Saint-Denis, Eu ou Cléry. La collection de moulages est aujourd'hui exposée au château de Pierrefonds356, où elle a trouvé sa place puisqu’elle s’inscrit au mieux dans les vues de l’architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui reconstruisit ce château dans l’esprit du Moyen Âge en ayant lui-même parfois recours au moulage. Curieusement, la réplique présente son flanc droit, côté mur à Valmont.

(T. 1, p. 96-97)


355. Moulage commandé et exécuté en 1845, entré dans les Galeries historiques le 8 octobre de la même année. Juliette MARIDET, Prier et gésir à Versailles : les moulages de priants et de gisants dans les Galeries historiques de Louis-Philippe, dans le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles du 9 octobre 2020.
356. Oise, a. Compiègne, c. Compiègne-Sud. 

 
 

Réplique du gisant de Nicolas d'Estouteville

 

Réplique du gisant de Nicolas d'Estouteville

'NICOLAS SIRE D'ESTOUTEVILLE, Baron de CLAIRVILLE, † 1140'. Sic.