Donjon du château de Châteaudun

 

Donjon du château de Châteaudun

Tour cylindrique du XIIème siècle. 2022.
Jean I
er d'E.-Valmont est marié à Agnès de Châteaudun.

 
 

On l’a marié, entre 1218607 et 1230608, à Agnès de Châteaudun, fille de Geoffroy V, vicomte de Châteaudun609, et d’une de ses deux épouses, Adèle de Nevers ou Alice de Fréteval. Le mariage avec Alice de Fréteval étant antérieur à 1194610, la chronologie et le ressentiment qu'Agnès nourrit à l’égard de son frère (ci-après) suggèrent qu’elle est une enfant du second lit. Elle est dotée du Bouchet, un important fief de banneret du comté de Vendôme.

(T. 1, p. 149)


607. Agnès est sous la tutelle de son frère lorsqu’il la marie à Jean d’Estouteville (note 677). Son père Geoffroy V est mort en 1218 ou peu après.
608. Mémoires de Guillaume LAISNÉ, prieur de Mondonville, t. 3, BnF, ms fr 24126, p. 283. « Extrait du cartulaire de la commanderie de Soure contenant comme en 1230 Jehan d'Estouteville chevalier et Agnes sa femme » ; la mention s'interrompt. Sours, commanderie de l'ordre de Malte, Eure-et-Loir, a. et c. Chartres. — Estout, au moins le troisième enfant du couple, est majeur en 1252. Note 1357.
609. Le Bouchet dont elle est dotée était un fief des Châteaudun. DTV-1, p. 196. Note 1537. Son fils Jean est dit le neveu du vicomte de Châteaudun en 1249 (note 700), Geoffroy VI à ce moment. Entre 1258 et 1260, elle réclame une part de la succession familiale dont elle estime avoir été spoliée par son frère le même vicomte (note 677). Encore explicite, elle nomme ‘Chasdeldun' dans sa donation obituaire à l'abbaye de Valmont en 1272 (note 679), etc. Agnès n’est nullement la fille du comte de Ponthieu comme l’affirme curieusement Gabriel de la Morandière, se référant à ‘toutes les généalogies’, qu’il ne précise pas (HMEN, p. 94). Cette fois, le père Anselme n'est pas en faute...
610. DTV-1, p. 196.

 
 

Donjon du château de Châteaudun